Olga Belkin
Olga Belkin

Vous êtes en train de repenser votre espace de travail actuel ? Ces derniers mois, le concept de bureau évolue plus que jamais. Voici pourquoi l’option du co-working fait partie de la réflexion.

__________________________ 

Travail hybride, télétravail, travail flexible… La plupart des entreprises explorent les formules qui permettent de réduire les coûts et d’offrir plus d’options aux employés.

Le co-working fait partie des solutions de bureau flexibles parmi bien d’autres. Également appelé bureau flexible, espace de travail collaboratif, le co-working (aussi orthographié “coworking”) est un précurseur des bureaux flexibles. 

Malgré sa popularité croissante, le co-working demeure un concept nébuleux pour certains travailleurs. Démystifions 10 mythes trop bien ancrés.

Mythe 1: Le co-working, c’est pour les startups.

Le concept de bureau partagé moderne est né dans le monde des startups. Cependant, il s’est imposé dès les années 2000 comme une solution gagnante pour les entreprises bien établies, y compris celles de la liste Fortune 500

Les PME et les grandes entreprises y trouvent leur compte. Le co-working permet de transformer les coûts fixes de location en coûts variables et d’épargner jusqu’à 40 % par station de travail par rapport au bureau traditionnel.

Mythe 2: Le co-working, c’est seulement dans les grandes villes.

Les gros fournisseurs d’espaces de co-working sont essentiellement établis dans les métropoles. Par contre, chaque région compte aussi au moins un petit espace indépendant, qui habituellement ne manque pas de charme. 

Certains joueurs émergents comme 2C2B Coworking choisissent d’établir leur réseau d’espaces exclusivement en banlieue. Ça permet d’offrir un service de proximité aux travailleurs installés en marge de la ville et de réduire le navettage quotidien vers des bureaux situés au centre-ville.

Mythe 3: Le co-working, c’est pour certaines industries seulement.

Dépendamment des services offerts, le bureau flexible typique rassemble des travailleurs de toutes les industries. Un espace entièrement ouvert sera plus attirant pour les solopreneurs qui cherchent à échapper à la solitude du télétravail. Les agences de programmation et TI préfèrent un loft privé, avec une dizaines d’employés dans le même espace fermé. 

Par contre, les professions qui requièrent plus de concentration et de confidentialité choisiront un bureau fermé et des salles de réunion bien insonorisées. 2C2B Coworking accueille régulièrement des avocats qui viennent plaider dans les salles de réunion et des thérapeutes qui aménagent un bureau individuel en salle de thérapie.

Mythe 4: Le co-working, c’est pour les très petites équipes.

Si les petits espaces attirent les solopreneurs, les gros joueurs du co-working peuvent accueillir de grandes équipes sans problème. Salles de conférence de 20-30 personnes, bureaux fermés spacieux pouvant accommoder jusqu’à 10 personnes, aires ouvertes privées, lofts sur mesure… L’offre est variée et les moyennes et grandes équipes en profitent au maximum. 

Mythe 5: Le co-working, c’est une solution temporaire.

L’espace de travail flexible vient, sans surprise, avec un engagement flexible, de quelques heures à quelques mois. Cependant, plusieurs entreprises s’installent dans un espace partagé en permanence, année après année. 

Pourquoi le co-working est une solution permanente ? Il permet de gérer la fluctuation des équipes avec un investissement minimal. En effet, lorsque le nombre d’employés augmente, il suffit d’ajouter un bureau fermé ou des postes de travail. Zéro déménagement, zéro amélioration locative requise, zéro complexité. 

Mythe 6: Le co-working, c’est un espace ouvert.

Qui dit co-travail entend souvent des postes de travail dans une grande aire ouverte. Cependant, le bureau flexible offre une variété de formules – justement parce qu’il est flexible! Dans certains espaces, comme 2C2B Coworking Mascouche, les bureaux fermés abondent, avec un capacité de 1 à 10 personnes. 

En plus des bureaux, on y retrouve une variété d’espaces polyvalents, accessibles aux membres. Terrasse de travail à luminosité contrôlée, lounge collaboratif, nombreuses salles de conférence, cabines téléphoniques. L’objectif est que chaque membre occupe son bureau, tout en profitant de l’ensemble de l’espace. C’est ça, le bureau flexible.

Mythe 7: Le co-working, c’est juste une mode qui va passer.

Né à Berlin en 1995, le bureau flexible connaît une augmentation incessante depuis des décennies et la tendance ne fait que croître. Le marché mondial du co-working était évalué à 29 milliards de dollars en 2020, avec une projection de 111 milliards en 2027 (source: Zion Market Research). 

À Montréal seulement, si le bureau flexible occupait 2% du marché des bureaux en 2018, ce chiffre est évalué à 30% d’ici 2030, une tendance consolidée par les changements opérés par la COVID-19.

  Post Views - 128

Auteur(e)

Olga Belkin
VISITE + RDV

2C2B Coworking à Boisbriand

Planifiez une visite avec notre gestionnaire de communauté.

PLANIFIER MA VISITE

2C2B Coworking à Mascouche

Planifiez un rendez-vous téléphonique ou virtuel avec notre direction pour plus d'info sur Mascouche.

PLANIFIER MON RDV